Taxe d’apprentissage

taxe

Les entreprises peuvent directement affecter leur taxe d’apprentissage au Lycée professionnel Paul Langevin, tout en passant par un organisme collecteur (OCTA). Une disposition souvent méconnue pour le versement d’une taxe indispensable aux projets de développement de notre établissement d’enseignement public.

Si la législation fait obligation à l’entreprise de verser sa taxe à un organisme collecteur, celle ci a toute latitude, pourtant, pour indiquer à qui elle souhaite que cette taxe soit reversée. Cette disposition est peu utilisée par les entreprises qui sont souvent sollicitées directement par l’organisme collecteur et ignorent cette disposition (l’organisme collecteur mettant peu en évidence cette possibilité), ou qui submergées par les différentes demandes des établissements de leur région ou des anciens, préfèrent s’en remettre à l’organisme collecteur pour la répartition afin d’éviter des choix qui peuvent se révéler difficiles.

Quel usage concret de la taxe ?

Mais c’est aussi, parfois, la méconnaissance des projets des établissements qui explique cette lacune. Si les grandes entreprises ont des services RH bien rodés aux relations écoles-entreprises, ce n’est pas le cas des PME qui ont plus de mal à voir l’usage concret de cette taxe, surtout s’ils n’ont pas d’apprentis et donc de relation directe avec un établissement. Cette taxe a des applications concrètes. Elle ne finance pas un fonds dont on ne saurait exactement qui sont les bénéficiaires. En cas de versement spécifié pour un établissement, le responsable de PME peut savoir précisément à quoi cela a servi. Sur son site, la Fondation des Apprentis d’Auteuil qui gère 200 centres en France, explique dans le détail à quoi ont servi les versements de 2009 et 2010: achat d’un déchiqueteur industriel (23872 €), d’un ordinateur pédagogique (2000 €) etc …

22% du budget de l’ESSEC

Le contributeur voit donc l’effet immédiat de sa taxe et en comprend l’utilité. De nombreux établissements dépendent étroitement de cette taxe pour leur développement : 22% du budget de l’ESSEC, par exemple, est assuré par la taxe d’apprentissage de 3000 entreprises… Entre novembre et février les plaquettes d’établissements vont certainement affluer sur les bureaux des responsables d’entreprises. Prendre un peu de temps pour les lire, c’est participer concrètement à l’amélioration de la relation enseignement-entreprise, indispensable à l’économie.

Quelques conseils pratiques

- Lors de l’établissement du bordereau qui vous est envoyé par l’organisme collecteur veillez à bien indiquer explicitement le nom du Lycée professionnel Paul Langevin destinataire.
- Notre établissement est habilité à recevoir votre taxe (nous vous l’assurons).
- Indiquez au Lycée quel montant vous souhaitiez nous affecter et par le biais de quel organisme collecteur.

Share

merry christmas

Le lycée Paul Langevin vous souhaite un joyeux noël et de bonnes fêtes de fin d`année

        Christmas Pop-up